Jour 2 : Lis ta Bible

Écrit par Jean-Yves Le Guehenec. Publié dans 30 jours pour enrichir ta piété

 

Lis ta Bible 

C’est pas la quantité, c’est la qualité 

Y’a pas l’feu au lac !

Concernant ma lecture de la Bible, j’aime bien varier. Aussi, entre deux lectures de livres historiques, je choisis un évangile ou une épître… et je ne vise pas le rendement. Au contraire, je cherche à me laisser imprégner par le texte. Oh non, n’imagine pas une lecture de type mystique, mais plutôt une lecture « méditative ». 

 

Rumine-la !

 

Préférer la slow food

Tel un mouton qui pratique la manducation (c’est l’ensemble des fonctions antérieures à la digestion, comprenant la préhension, la mastication, la sécrétion salivaire et la déglutition), je vais prendre mon temps en m’appropriant le texte biblique.

 

Goûtez et voyez combien est bon le Seigneur ! (Psaume n° 34.9)

Je sors mon « carnet de vie »* et après une première lecture, je me mets à recopier le passage dans une première version. Puis je regarde le texte calmement. Je le recopie à présent dans une seconde traduction. Puis j’utilise des codes de couleurs pour distinguer :

  • ce qui est vérité et promesses sur Dieu 
  • personnes de Dieu
  • ce que Dieu attend de ses enfants
  • péché
  • salut 
  • démonologie
  • eschatologie 

Aussi, je fais quelques observations techniques sommaires que j’entoure : redondances, champ lexical, mots clés, conjonctions. J’encadre les choses remarquables qui m’émerveillent. Enfin, en m’inspirant du texte, je prie.

 

L’outil le plus important pour comprendre la Bible c’est le stylo

 

Une meilleure qualité de réceptivité et d’imprégnation des vérités bibliques

Je compte une demi-heure pour quelques versets. Comme tu le devines, lorsque je fais cette lecture qualitative, je ne parcours pas plusieurs chapitres. De plus, concentré sur une petite parcelle, cela ne m’aide pas à avoir une vue d’ensemble - et c’est pourquoi j’aime alterner ma manière de lire.

En revanche, en zoomant, je constate que la qualité de réceptivité, d’imprégnation, voire de mémorisation des vérités bibliques m’est grandement facilitée. 

Ainsi, je me régale en recopiant le psaume n°23, le sermon sur la montagne (Matthieu chapitre 5) ou le psaume n°119.

 

(* Je l’intitule comme cela car les Paroles que je recopie sont les Paroles bibliques)

 

FaLang translation system by Faboba