Jour 24 : Confie à Dieu ton passé

Écrit par Ta Jeunesse. Publié dans 31 nuances de pureté

 

La vie chrétienne est une course, regarder en arrière est une chose à ne pas faire.

« Frères et sœurs, je n’estime pas m’en être moi-même déjà emparé, mais je fais une chose: oubliant ce qui est derrière et me portant vers ce qui est devant, je cours vers le but pour remporter le prix de l’appel céleste de Dieu en Jésus-Christ. »

Philippiens 3.13-14

Ne regarde pas en arrière…

En 1954, Roger Bannister et John Landy s’affrontèrent lors d’une course monumentale. Quelque peu auparavant, les deux hommes avaient accompli l’impensable en courant 1 mile (1609 mètres) en moins de 4 minutes. Landy fut en tête durant la majeure partie de la course. A un moment, donné il creusa même un écart de 9 mètres. Mais, lors de la dernière étape, il fit l’erreur qu’aucun coureur ne devrait faire : il regarda derrière lui. Bannister le dépassa et n’abandonna plus jamais la première position.

…mais fixe tes yeux vers le but !

Dans ta lutte pour la pureté, ce qui est derrière toi (ton passé) peut te détourner de ton but. Tu peux tomber dans le piège de trop penser à tes succès passés ou bien tu peux ralentir dans ta course à cause du poids de tes échecs précédents. Ici Paul ne t’exhorte pas simplement à oublier ton passé comme s’il n’existait pas. Au lieu de cela, il t’appelle à faire confiance au Seigneur en ce qui concerne ton passé (tes succès tout comme tes échecs) et à continuer à obéir à Dieu.

Si tu as chuté, puise ta confiance dans les ressources du Sauveur plein de grâce. Si tu as gagné une bataille, admet que c’était le travail d’un Seigneur qui transforme. Et puis continue de courir.

Si tu as chuté, relève-toi, fixe le but et continue de courir !

Une prière pour aujourd’hui

Père, je te remercie car tu n’es pas seulement le maître de mon présent et de mon futur, mais aussi de mon passé. Tu connais chaque moment où j’ai échoué et tu connais chaque moment où je vais échouer. Tu connais chaque future victoire de ta grâce dans ma vie. Et tout cela, tu le savais bien avant la création du monde. Aide-moi à te faire confiance avec mon passé. Que ce soit les blessures causées par les autres, mes propres échecs, ou même les moments où j’ai triomphé par mon obéissance, je te les remets.

 

FaLang translation system by Faboba