Jour 27 : La joie que me procure mon salut

Écrit par Ta Jeunesse. Publié dans 31 nuances de pureté

Le salut procure la joie. Mais quand on perd cette joie, on est tenté de la chercher ailleurs et de la remplacer par une fausse joie passagère. David peut en témoigner. 

« Rends-moi la joie de ton salut, et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne ! »
-- Psaume 51.14

 

Tu es cet homme-là !

Ce psaume a été appelé le « psaume des psaumes » par un écrivain. David le composa dans ses moments de désespoir, alors que l’accusation du prophète Nathan résonnait encore dans la salle du trône : « Tu es cet homme-là » (2 Samuel 12.7). Toi, l’homme qui a été couronné roi d’Israël, tu as pris la femme de l’un de tes serviteurs les plus fidèles (12.8) Toi, l’homme qui a été choisi pour protéger le troupeau, tu viens d’assassiner l’une des brebis qui t’étaient confiées (12.9). À cause de ton péché, ton fils mourra (12.14).

Les supplications que David fait parvenir à Dieu, lui demandant de le restaurer, forment la partie centrale de ce « psaume des psaumes » (Psaume 51.9-14). Elle culmine avec le verset 14, lorsque David implore Dieu de lui rendre « la joie de [son] salut ». 

David n’avait pas perdu son salut, mais il avait cessé de trouver sa joie dans les bontés de Dieu, qu’Il donne par grâce.

David avait échangé la joie que lui procure son salut

contre une fausse joie passagère

 

Vraie joie durable ou fausse joie passagère ?

Avant même que David ne voit cette jeune femme se baigner depuis le toit de sa maison et choisisse de la faire venir dans ses appartements, il avait déjà perdu de vue la joie du salut de Dieu. Parce que David avait mal choisi l’objet de sa joie, il sacrifia sa pureté au profit d’une joie fausse et passagère, qui n’était pas destinée à satisfaire son âme. C’est pourquoi le roi repentant demande ici à Dieu de lui redonner cette joie perdue.

La pureté vient d’un cœur conscient de la valeur du salut de Dieu bien plus que n’importe quel autre plaisir que peut offrir le monde.

Une prière pour aujourd’hui 

Mon Père et mon Dieu, le jour vient à peine de naître et déjà j’entends les murmures qui me suggèrent qu’il y a des plaisirs plus grands que tout ce que tu pourrais m’offrir. Donne-moi un esprit de bonne volonté, un esprit capable de croire qu’il n’existe pas de plaisir plus grand que la joie que tu nous as donnée en Christ, qu’il n’existe pas de plaisir assez grand pour justifier que nous abandonnions ta sainteté. Donne-moi un esprit capable de croire que par ton Esprit, tu subviendras à tous mes besoins. Amen.



Lexique

Salut (de Dieu) : Fait d’avoir été sauvé par Dieu.

FaLang translation system by Faboba