Le spam de tes pensées

Écrit par Delphine Brabant. Publié dans Fondements

Télé, internet, zique, jeux vidéo, pub etc. Nos petites têtes sont en permanence bombardées d’images et de sons plus ou moins contrôlés. Nous baignons dans un monde de stimulations, parfois même sans vraiment nous en rendre compte. Ben ouais « c’est comme ça de nos jours ma p’tite dame ! » Et parce que c’est comme ça, on prend ce qui vient sans vraiment se donner les moyens de réfléchir à ce que nos têtes reçoivent. Wow ! Et si on prenait 3 minutes pour brancher le cerveau ?

 

 

Overbooking

Petit point timing pour commencer et exercice pratique entre toi et toi: 

Pas cap’ de poser sur papier le détail de l’utilisation de ton temps sur une semaine. Attention ! Pas l’emploi du temps que tu penses dérouler, mais au fil de chaque jour, celui que tu as réellement réalisé. 

Je me suis essayée avec frayeur à cet exercice, bilan : entre le temps que je pensais passer sur le net, et celui que je passais réellement, c’était du simple au quadruple; l’hallucination ! Surtout, ça atteignait un cumul affolant ! Et dire que je n’arrête pas de râler que je n’ai du temps pour rien et que je rame pour trouver un minus créneau à passer avec Dieu. Après ce constat, la démarche est simple : décider de choisir son emploi du temps, et non de le subir. Si je ne choisis pas ce qui habite mon cerveau, il sera squatté ! 

Dans ta boîte mail, tu peux lire en détail les dizaines de spam et de pubs que tu reçois, et passer énormément d’énergie à consommer de l’inutile au détriment des autres messages consistants. Le fais-tu ? Non, tu branches ton anti-spam. Dans la vie c’est pareil : nous devons construire un anti-spam interne pour éviter d’être pollués de tous côtés par plein de choses inutiles qui vont nous occuper au détriment de l’essentiel.

Au passage, côté essentiel : souviens-toi de ton créateur ! Prendre du temps pour apprendre à connaître le Maître de la vie et faire grandir notre relation avec Lui. Ça se choisit !

 

 

Si je ne choisis pas ce qui habite mon cerveau, il sera squatté !

 

 

Alerte pollution… 

As-tu déjà visionné, lu, ou écouté des trucs qui t’ont choqué(e) ou heurté(e) ? Perso oui : ce jeu vidéo dont la violence m’a offert quelques bons cauchemars, ou encore ce film que j’ai regardé, ado, avec des images franchement malsaines qui ont harcelé mon esprit pendant longtemps.

Parole d’accro au chocolat, nos corps mettent beaucoup plus de temps à digérer et éliminer les substances qu’à les ingérer. De la même manière, nos esprits gobent des choses qui leur laissent par la suite des traces plus ou moins toxiques.  Fais attention à ne pas faire de mal à tes valeurs ! D’ailleurs, quelles sont tes valeurs ? Ces téléréalités dont le concept est mensonge et manipulation ? Ces séries qui nous font gentiment étalage de vies débauchées ? Ces jeux vidéo où tu tues des gens par dizaines ? Ces sites internet peu recommandables ? A l’heure du craignos en libre-service, il est plus que jamais important de sélectionner ce que tu consommes. « Examinez toute chose, retenez ce qui est bon et abstenez-vous de toute espèce de mal » 

 

 

Nos esprits gobent des choses qui leur laissent par la suite des traces plus ou moins toxiques.

 

 

…et contamination !

Peut-être ne te sens-tu pas concerné(e) par cela : tu ne te crois pas atteint(e) ou en danger.  Tu sais faire la part des choses, tu ne te laisses pas influencer, tu te sens capable de recevoir des choses médiocres tout en restant distant(e). Tu prends ça au 2ème degré, bref, « tu gères »… !

Un premier problème, c’est que consommer certaines influences, même sans y adhérer, c’est déjà les cautionner. Alors si tu n’adhères pas, tu ferais mieux de rejeter que de gérer. Mais surtout, gérer, c’est le premier pas vers « s’habituer ». La Bible dit : « Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs ». C’est physique : au contact prolongé de pourriture, il est difficile, voire impossible, de rester clairement sain. Progressivement, certaines idées deviennent moins choquantes, on s’habitue à côtoyer débauche, violence, mensonge, médisance, et on trouve même ça normal. Tout doucement, nos valeurs se diluent jusqu’à parfois se perdre.

Dieu ne te demande pas de gérer par toi-même ! D’ailleurs, l’homme a su démontrer son incapacité en la matière depuis des lustres. Dieu te demande de Le laisser gérer, et ce, pour tous les secteurs de ta vie. Tu penses gérer ? Lâche le contrôle et soumets tes influences au filtre du Boss pour savoir ce qui est bon ou pas.

 

 

Opération démarche qualité

« Tout est permis, mais tout n’est pas utile » dit la Bible.  Dur dur de savoir comment filtrer. Autre repère : « Que tout ce qui est vrai, ce qui est honorable, ce qui est juste, ce qui est pur, ce qui est aimable, ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange soit l’objet de vos pensées ».  Eh bien, sacré programme !

 

Vivre réellement libre

Dieu nous a créés libres, libres de nos choix et de ce que nous faisons avec nos vies. Il nous invite à nous nourrir de ses valeurs pour grandir et nous épanouir : amour, joie, paix, fidélité, douceur, modération, patience. Le problème est que les germes qui sont en nous tendent exactement à l’opposé de ces valeurs. Il est alors de notre responsabilité de choisir ce vers quoi on veut tendre, et de s’en donner les moyens. A nous de mettre en place le meilleur environnement, et de faire le tri dans nos influences pour que nos germes pourris n’aient pas l’opportunité de grandir. Nous ne sommes pas obligés de nous satisfaire de la médiocrité qu’on nous balance. Nous avons le droit, à un moment, de filtrer, de dire stop, de tourner le dos à la contamination qui pointe et de se donner les moyens de cultiver d’autres valeurs.

 

 

Nous ne sommes pas obligés de nous satisfaire de la médiocrité qu’on nous balance

 

 

Les Héros savent dire: Non

Un truc important : filtrer ou renoncer à certaines choses n’est pas être faible, mais juste agir en personne lucide et responsable qui souhaite atteindre une certaine qualité de vie.

Dans la Bible, il existe un super exemple d’un gars, Daniel, qui a été convoqué à la table du roi, mais qui, au nom de ses convictions, a refusé de se soumettre à certaines règles et de se souiller avec des aliments qu’on lui proposait, au risque de mettre sa vie en danger. Sa prise de position a été récompensée par Dieu et veut nous encourager : saurons-nous relever le même défi et faire le tri dans ce que nos têtes consomment, au nom de nos convictions ?

 

Question à deux balles pour finir :

Tu touches un pactole en héritage. Où préfères-tu placer ton trésor ?

a- Dans un coffre-fort enfermé dans une salle surveillée et gardée

b- Dans une malle pourrie au fond des sables mouvants d’un étang vaseux

 

Ouais d’accord, peut-être que comme moi, pour le fun ou la provoc, tu réponds b-, mais franchement, en attendant, si tu veux garder ton trésor intact, y’a pas photo sur le choix !

Sais-tu ce qui est un trésor aux yeux de Dieu ? Ton cœur ! Et voilà ce que la Bible dit à son sujet : « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie ». 

Ton cœur, mon cœur, notre cœur est ce que nous avons de plus important, et pourtant, bien souvent nous le laissons traîner sans faire attention à ce qu’il puisse se faire tacher ou abîmer. Pour ne rien simplifier, tous nos sens, et particulièrement nos yeux et nos oreilles, sont en permanence bombardés d’informations qui, en plus de nous bouffer du temps, nous polluent la tête et le cœur en puissance. 

Alors un conseil mon p’tit frangin, ma p’tite frangine : avant de prendre tout ce qui vient comme ça, donne-toi les moyens de brancher ton anti-spam, choisis ce qui mérite ton temps, scelle tes valeurs, filtre… et fais gaffe à ton cœur !

 

 

 Garde ton cœur plus que toute autre chose

 

 

Versets à méditer:

1ère épître aux Thessaloniciens chapitre 5, verset 21.

1ère épître Corinthiens chapitre 15, verset 33. 

1ère épître Corinthiens chapitre 10, verset 23.

Philippiens chapitre 4 verset 8.

Proverbe n°4 chapitre 23.

 

FaLang translation system by Faboba