Que par la Foi

Écrit par David Weber. Publié dans Fondements

Que par la foi

Savais-tu que pas un seul jour ne passe sans que ta foi soit mise à l'épreuve ?

 

Impossible de vivre sans la foi

Lorsque tu prends ton petit déjeuner, tu ne vérifies certainement pas à chaque fois que toutes les vis de ta chaise sont bien serrées avant de t'asseoir ? Pareil lorsque tu prends le bus scolaire ou le train pour te rendre sur ton lieu d'études… Il y a fort à parier que tu ne contrôles pas si un système de freinage a bien été installé sur le véhicule ?

Ainsi, chaque jour, tu as foi (au sens de : tu places ta confiance) en de nombreuses choses, et cela sans que tu t'en préoccupes outre mesure…

 

Pourtant, nous avons de la peine à faire confiance à Dieu

Mais étonnement, cette confiance inébranlable en de nombreuses choses disparaît très rapidement dans l'esprit de quantité de gens, lorsqu'il s'agit de croire ce que Dieu dit dans Sa Parole, la Bible. Il n'est alors pas rare d'entendre des personnes dire : "Tant que je ne le vois pas, je n'y crois pas !"

Dieu n'est pas surpris par notre manque de foi. Sans aucun doute, c'est en connaissance de cause qu'il nous révèle dans les Évangiles le témoignage de l'un de ses disciples. Ce n'était pourtant pas n'importe lequel d'entre eux. C'était l'un des 12, l'un de ceux qui avaient accompagné Jésus durant trois ans. Mais quelques jours à peine après sa résurrection, Jésus ne peut faire autrement que d'interpeller son disciple en lui disant : "Thomas, parce que tu m'as vu, tu as cru ! Heureux sont ceux qui croient sans avoir vu !"

Parce que tu m'as vu, tu as cru !

 

Heureux sont ceux qui croient sans avoir vu !

 

Pourtant les démons croient en Dieu

Les humains sont lents à croire en Dieu. Les démons, par contre, n'ont pas ce problème, nous dit l'apôtre Jacques. Ils croient qu'il y a un seul Dieu, et ils tremblent car ils savent quelle sera leur fin ! (Jacques 2.19) On peut donc en déduire ceci : on peut croire que Dieu existe bel et bien, et choisir volontairement de ne pas se soumettre à Lui ! Quelle tristesse lorsque c'est le cas.

 

Quelle différence faire entre une croyance et le fait d'avoir la foi qui sauve ?

Tu peux croire par exemple à des faits qui sont écrits dans la Bible et ne pas avoir la foi qui sauve. Du genre : être d'accord avec le fait qu'on a tous "un peu" de mal en nous, mais par contre, refuser de croire qu'il n'y a qu'un seul chemin, en Jésus seul, pour avoir le salut (Actes 4.12).

 

Dieu donne aussi la foi

Dieu nous dit dans la Bible que pour avoir la foi qui sauve, il ne faut rien de moins que la recevoir de Lui. La Bible parle carrément d'un don ou d'un cadeau divin :

"C'est par la grâce en effet que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie." (Éphésiens 2.8-9)

Il n’y a que la foi dans la mort et la résurrection de Jésus pour ton péché qui te sauve

 

Dieu invite à la foi et attend ta réponse

Si le don de la foi est un don de Dieu, on ne peut donc pas avoir la foi qui conduit au salut, sans que Dieu n'intervienne. Il est donc le premier à l'œuvre en nous, au travers de son Esprit saint. C'est par Lui qu'il vient éveiller en nous le désir de comprendre la Bible et son message de salut pour toute l'humanité.

Mais ce don de foi que Dieu nous fait, appelle une réponse de la part des humains. Dieu ne forcera jamais personne à croire ce qu'il dit et à le suivre. Si Dieu remplit une partie du "contrat" pour sauver les hommes et les femmes que nous sommes, il faut encore que ces derniers répondent à l'offre qui leur est faite de croire en Jésus et en son œuvre parfaite accomplie sur la terre. C'est là la part de toute personne qui se voit recevoir ce don de la foi qui sauve.

 

Que change ma réponse de foi ?

Dieu vient apporter à ta vie un nouveau départ. La Bible parle d'une nouvelle naissance, opérée par l'Esprit saint en toi. Elle peut avoir lieu à tout âge de ta vie terrestre. Voilà pourquoi c'est une seconde naissance.

Semblable à un bébé, un "nouveau-né" de Dieu entre dans une vie totalement nouvelle. Certains changements sont alors perceptibles dans la vie de ce nouvel enfant de Dieu. On remarquera par exemple, son amour pour l'Église et pour les temps d'études de la Bible. Mais ce n'est pas tout : on verra aussi son dégoût du mal sous toutes ses formes, ou encore son désir de calquer ses priorités de vie sur celles de Christ. Toutefois, ce qui est visible n'est que l'impact d'une réalité, elle, invisible dans la vie de l'enfant de Dieu, opérée par l'Esprit au moment de cette seconde naissance.

 

Juste si tu as foi en l'œuvre parfaite de Jésus

Pour expliquer à présent ce qui se passe dans le secret d'un cœur transformé par Dieu, prenons une des images que la Bible utilise : le tribunal.

Imagine-toi être assis sur le banc des accusés. Dieu, le Juge, s'apprête à rendre son verdict te concernant. Il te déclare "coupable". Alors se lève dans la salle un innocent, Jésus, demandant à prendre ta place sur le banc des accusés. Le Juge accepte l'échange et te déclare désormais juste, grâce à Celui qui a pris volontairement ta condamnation sur Lui.

La Bible dit que Dieu nous déclare justes si nous avons foi en l'œuvre parfaite de Jésus (vie sans faute ici-bas et donc offrande propice pour payer pour nos fautes), seule valable pour nous justifier.

"C'est lui (Jésus) que Dieu a offert comme une victime destinée à expier les péchés, pour ceux qui croient en son sacrifice. Ce sacrifice montre la justice de Dieu qui a pu laisser impunis les péchés commis autrefois, au temps de sa patience. Ce sacrifice montre aussi la justice de Dieu dans le temps présent, car il lui permet d'être juste tout en déclarant juste celui qui croit en Jésus." (Romains 3.25-26)

Croire par la foi que Jésus est Celui qui a souffert la mort à ma place pour que je puisse m'approcher de Dieu : voilà ce que Dieu demande de ma part pour pouvoir me déclarer juste. Cette déclaration de Dieu est possible parce que sa justice a été satisfaite dans ce que Jésus a vécu à notre place. Quel cadeau !

 

Mais Dieu ne regarde-t-il pas aussi à nos efforts ?

Dieu est formel sur ce point : rien de ce que nous pourrions faire ou ne pas faire, penser voire suggérer à Dieu, ne pourrait nous permettre de plus mériter la faveur de Dieu pour notre salut.

Ce serait même carrément offenser Dieu que de vouloir ajouter nos œuvres à ce que Christ a fait de parfait, un peu comme si ce n'était encore pas suffisant.

La Bible déclare : "Voici donc ce que nous affirmons : l'homme est déclaré juste par la foi sans qu'il ait à accomplir les œuvres qu'exige la Loi."

Les Réformateurs avaient donc bien raison de se battre pour réaffirmer cette doctrine en disant :

C'est par la foi seule que nous sommes sauvés

FaLang translation system by Faboba