Camping sauvage

Écrit par Valerian Dormoy. Publié dans Un mot, une image, un verset

L’eau de la douche est gelée, le confort est lamentable et il y a plein de gens que tu ne connais pas, avec qui tu préférerais ne pas discuter: bienvenue au camping, en colonie de vacances ou dans un camp ! 
La vie avec Dieu c’est comme si tu vivais tout le temps en vacances dans un camping? 

Le terrain pour camper c’est la surface de la Terre, Dieu t’y a placé(e) temporairement pour que tu puisses vivre sans t’attacher à des choses éphémères mais montrer au maximum de personnes que quelqu’un t’a créé(e), qu’il t’aime et qu’il t’attend pour l’éternité dans un endroit merveilleux. N’oublie jamais que tu es seulement un passager sur Terre. Au moment de mourir, tu échangeras ta tente Quechua toute trouée contre un palais magnifique où tu vivras avec tous tes amis qui auront choisi de vivre avec Dieu ! 

Lis les versets 11 et 12 dans le chapitre 2 de la première lettre de Pierre. Ils te montrent qu’en tant que squatteur de ce camping terrestre créé par Dieu, tes paroles et tes actes peuvent influencer l’avenir éternel de l’humanité : 

« Amis très chers, vous êtes des gens de passage et des étrangers sur cette terre. C'est pourquoi je vous le demande : ne suivez pas les désirs mauvais qui luttent contre vous.  Au milieu de ceux qui ne connaissent pas Dieu, ayez une belle conduite. Alors, s'ils vous accusent faussement de faire le mal, ils verront vos bonnes actions, et ainsi, le jour où D ieu viendra, ils lui rendront gloire.»

FaLang translation system by Faboba